Idées et créations de livres


 
AccueilRechercherGroupesMembresFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Début d'un roman...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Début d'un roman...   Mer 5 Avr 2006 - 17:32

Bonjour à tous,
Je découvre votre forum depuis peu. Je trouve ke c'est une super bonne idée d'avoir créé ça surtout pour les novices kome moi. J'aimerais avoir votre avis... c'est toujours constructif... allez-y franco je ne me vexerais pas ! Merci.


Aujourd’hui

Alice se regardait dans le miroir avec un sourire radieux. Elle contempla cette silhouette splendide, arrangea le fin collier qu’elle portait autour du cou et passa ses doigts dans ses cheveux mi-longs, d’un brun lumineux aux boucles rebondissantes. Puis elle regarda par la fenêtre et contempla le splendide tableau qui déambulait devant elle. Le soleil laissait échapper ses plus chaux rayons pour la saison et illuminait le jardin de la magnifique demeure familiale. Une multitude de fleurs blanches de toute beauté étaient parsemées ça et là comme si leurs places avaient été minutieusement choisies. Les chaises des convives pour la cérémonie étaient toutes alignées sans laisser apparaître la moindre trace de poussière. L’allée qui menait à l’autel était couverte d’un mélange de pétales roses et blancs. Tous les invités étaient arrivés, ses amis et sa famille au complet.
- Oh Alice, tu es magnifique !!! s’esclaffa Chloé en rentrant dans la chambre.
- Merci ma chérie, tu es gentille. Tu sais tu n’es pas mal non plus pour une demoiselle d’honneur…
- Tout le monde est là et t’attend avec impatience. Maman est déjà en pleurs, tu connais son émotion débordante…
- Dis-leur que j’arrive, laisse moi encore quelques minutes, d’accord ?
- Très bien. Je t’aime tu sais petite sœur.
- Je t’aime aussi ma chérie. Leur étreinte n’en finissait pas. « allez files avant que je ne me mette à pleurer moi aussi » lui dit Alice avec un tendre sourire.

Une fois Chloé sortie de la chambre, Alice se plongea dans ses souvenirs.

Tandis qu’affluaient en elle les souvenirs de cette soirée cauchemardesque, elle réalisait que sans l’aide de sa famille et de ses amis, tous très chers à son cœur, ce jour prodigieux ne se produirait jamais.

____________________

7 ans plus tôt - Samedi 24 octobre


Il était 21h00. Ce soir, Alice et Diane allaient fêter leurs 34 ans respectifs. Depuis plusieurs années, c’était devenu un rituel. Elles organisaient une fois par mois une soirée de retrouvailles avec toute la petite troupe dans ce club, « le Calypso », situé sur la 5° avenue à New York. Mais ce soir c’était une soirée particulière...

Alice se leva et prit la parole : « Eh les amis, je souhaiterais porter un toast….. je lève mon verre au nom de l’amitié qui nous unit tous depuis tant d’années et vous remercie de m’apporter chaque jour autant de bonheur… que cette histoire d’amour dure à jamais entre nous…
Diane se leva à son tour très émue, se tourna vers Alice, l’embrassant sur la joue et lui dit :
-Je peux en dire autant te concernant. Si tu n’avais pas été là après le décès de mes chers parents, je ne m’en serais jamais sortie sans toi. Je n’aurais jamais pensé qu’une amitié puisse être aussi forte entre deux femmes surtout avec des caractères comme les nôtres !!!
Tous éclatèrent de rire.
Diane continua avec beaucoup d’émotion dans la voix. « Et à vous tous, je vous dis aussi merci pour tout cet amour et ce soutien. Je suis comblée ce soir, c’est notre anniversaire et tous nos amis sont présents, je vous aime……. et que la fête commence !!!!
Toute la tablée se leva et s’écria tout en trinquant : « à l’amitié et à l’amour !!!!! ».


Leur amitié était née au lycée Adams situé dans le New Jersey. A cette époque-ci, Diane dû surmonter une étape tragique de sa vie… la mort de ses parents.
Un matin d’automne, son père et sa mère se rendaient en voiture à leur travail quand soudain, un camion sortant de nulle part, les heurta de plein fouet. Malheureusement aucun des deux n’avait survécu. Diane n’avait que 16 ans à cette époque-là.
Son frère, Paul PARKER, alors âgé de 20 ans, était devenu le pilier de la famille depuis ce drame. Paul était un jeune homme à la carrure d’athlète et au physique avantageux dont toutes les jeunes filles tombaient sous le charme. Son visage aux traits fins et bien dessinés, encadré d’une abondante chevelure brune et naturellement ondulée faisait craquer toutes les filles.
Il avait pris en charge sa sœur cadette malgré ses ambitions profondes concernant sa carrière professionnelle. Il occupait un poste d’assistant au sein d’un important cabinet juridique qui traitait des affaires de grande envergure et prétendait au poste d’associé principal pour les prochaines années.
Malheureusement, les ambitions de Paul étaient compromises après ce drame familial.


Durant le repas, les souvenirs affluaient et les crises de rires n’arrêtaient plus.
- Tu te rappelles Jesse, lorsque nous avions 15 ans, les filles nous intriguaient tellement que nous n’osions même pas les inviter à une fête ? Et les deux seuls nigauds de la soirée qui restaient bredouilles, c’était toi et moi, tu te souviens ? lui demanda Alex.
- Ouais c’était vraiment injuste... mais depuis nous nous sommes bien rattrapés si tu vois ce que je veux dire… s’esclaffa t-il.
- Ah les petits malins, vous ne changerez jamais leur répondit Nina.
- Surtout pas, on les aime tels qu’ils sont, s’empressa de dire Alice.

A la grande surprise de tous, Loren prit la parole à son tour pour relater un épisode de leur enfance. Elle avait toujours ce regard interrogateur qui la caractérisait lorsqu’elle osait se lancer devant une assemblée. Mais grâce à sa grande persévérance, elle finit par vaincre quelque peu sa timidité. Ses amis l’obligeaient sans cesse à aller au-delà d’elle-même. Aujourd’hui chacun d’entre eux buvait ses paroles et Loren aimait ça.
- Moi je me souviens d’une fois, Brian, où ta mère avait organisé une fête surprise pour tes 14 ans. Elle nous avait tous invités à la fête en nous faisant jurer de ne rien te révéler avant le jour J, vous vous souvenez ?
- Oh que oui on s’en souvient, on oubliera jamais lui rétorqua Alex.

Loren reprit de plus belle : « Elle avait combiné avec ton père pour qu’il t’emmène à la pêche ce matin là comme vous aimiez le faire de temps en temps les week-ends. Il avait ordre de ne te ramener à la maison qu’à 15h00. Or la pêche était tellement mauvaise que tu ne souhaitais pas rester. Tu as fait une crise à ton père pour rentrer et tu ne comprenais pas pourquoi il essayait de t’en dissuader. Malheureusement pour ta mère, tu es arrivé à tes fins, comme toujours d’ailleurs, et vous vous êtes pointés à la maison beaucoup plus tôt que prévu, tu t’en souviens ? ».

Brian se leva tout en lui répondant hâtivement : « Bien sûr que je m’en souviens, c’était un anniversaire extra ! »
Brian avait l’âme d’un grand poète. C’était un homme très charismatique au pouvoir de séduction extraordinaire. Il en était conscient mais n’en n’abusait jamais. Tout en racontant la suite de l’histoire, il circulait tout autour de la table afin d’impliquer chacun d’entre eux.
- Lorsque nous sommes arrivés mon père et moi, vous étiez en train d’aider ma mère aux préparatifs de la fête, vous vous rappelez ? Et soudain, vous avez entendu la voiture se garer devant la maison et panique à bord, il était trop tôt, tout n’était pas prêt ! Moi, furieux de ne pas avoir attrapé de poisson et mon père, livide à la pensée que ma mère lui fasse une scène et que la surprise soit ratée, lors de notre entrée vous êtes restés bouche bée et dans un fou rire général (ma mère y compris), nous avons commencé la fiesta. C’était génial, je m’en souviendrais à vie les copains !!!

Et la soirée continuait dans cette même allégresse.

La fin du repas approchait et comme à l’habitude, le club était bondé et l’ambiance était très sympa. En guise de cadeau d’anniversaire, les serveurs avaient décidé de faire une surprise à Alice et à Diane.
L’animateur de la soirée leur demanda de venir au centre de la piste de danse. Elles se levèrent et s’exécutèrent tandis que tous leurs amis les applaudissaient et sifflaient.
La pièce fut mise dans la pénombre et la musique commença. Un des serveurs surgit du fond de la salle accompagné d’une poursuite très lumineuse, vêtu d’un costume de marin et commença son show. Les filles n’en croyaient pas leurs yeux…
- Ouf, c’est chaud chaud !!! cria Alice en déboutonnant un peu son chemisier. « mais regarde, c’est Enzo notre serveur. J’ai toujours dis que cet homme était sexy ! »
- Je n’en reviens pas, c’est la première fois qu’ils organisent un show pareil et c’est pour nous, la classe non !
- J’ai l’impression d’enterrer ma vie de jeune fille, pas toi ?...

Tout en mouvant son corps au rythme de la musique, Enzo commençait par enlever sa casquette de marin et la jeta aux pieds d’Alice. Il enleva ensuite sa veste avec laquelle il enlaça Diane laissant faire apparaître un torse musclé couvert d’huile, imberbe et bronzé. Diane n’en pouvait plus. Elle se laissa emporter par la musique et caressa ce torse magnifique devant toute cette assemblée. Toutes les filles qui se trouvaient dans la salle étaient hystériques et lui enviaient sa place. Enzo s’échappa des mains de Diane et continua son show en se déambulant au milieu de la piste de danse. Vint le moment d’enlever le pantalon. Il déboutonna sa ceinture, la sortit très lentement de ses passants et la laissa glisser le long de ses jambes. Il prit un temps d’arrêt, s’approcha d’Alice, lui lança un regard très coquin puis lui attrapa les mains et les posa sur sa taille. Et d’un coup d’un seul, tira sur le pantalon pour se retrouver face à elle en string. Alice n’en revenait pas, elle avait dénudé cet homme de ses propres mains. Un rêve devenu réalité. Enzo jeta son pantalon dans la foule toute excitée. Les filles se battaient pour le récupérer.

Soudain, Alice s’écroula… Tout le monde crut qu’elle feignait une syncope pour jouer le jeu, mais malheureusement elle ne se releva pas… Diane se précipita auprès de son amie. La musique s’arrêta, un silence complet régnait dans la salle à l’exception de Diane qui hurlait à Alice de se réveiller. Elle se retourna et cria : « une ambulance, vite… Appelez vite une ambulance…, oh mon dieu, elle ne respire plus !!! ».

J'ai une suite mais je préfère attendre vos critiques pour voir si je ne vais pas dans le mur !! Merci... Smile
Jerryline
Revenir en haut Aller en bas
laraannain

avatar

Nombre de messages : 913
Age : 28
Localisation : à pas grand chose au milieu de rien
Date d'inscription : 29/05/2005

MessageSujet: Re: Début d'un roman...   Ven 7 Avr 2006 - 18:24

mmmh, mmh, difficile de dire ce que je pense.
L'histoire à l'air interessante, la trame est pas mal mais je me pose quelques questions et j'ai quelques remarques

1. Elles fêtent leur 34 ans ? et ensuite tu dis qu'elles enterrent leur vie de jeune fille ? peut être que tu voulais mettre 24 ans, mais pour moi on enterre notre vie de jeune fille bien plus tôt que ça. Enfin, peut être qu'en grandissant on change d'idée sur ce point mais bon...
2. Dans ton texte on ne sais pas trop si tu fais une distinction entre Amour et Amitié. Elle dit à ses amis "à notre Amour"

_________________
Laisse les mots porter ton coeur
la réalité ne vaut pas la peine d'être vêcue
Laisse les mots effacer tes peurs
quitte ce monde comme une mue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laraannain.blogspot.com
fulmetal
Invité



MessageSujet: Re: Début d'un roman...   Sam 8 Avr 2006 - 6:52

C'est pas mal...meme tres bien je trouve tous est bien mis en oeuvre.
Continue comme sa et ton récit sera un chef-d'oeuvre. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Début d'un roman...   Sam 8 Avr 2006 - 10:17

merci de m'avoir répondu... Smile

1. En effet, elles fêtent leurs 34 ans mais je vais peut etre changer ça par rapport à la suite de l'histoire, je ne suis pas tout à fait fixée sur leur âge.
Elles n'enterrent pas leur vie de jeunes filles, c'est simplement Alice ki y fait référence car elle est étonnée de voir le serveur faire un show pour son anniversaire en disant :
- J’ai l’impression d’enterrer ma vie de jeune fille, pas toi ?...
mais peut être k'il faut ke je l'exprime autrement !
et pour répondre à ta kestion laraannain, on peut enterrer sa vie de jeune fille à n'importe kel moment de notre vie, tout dépend à kel âge on se marie, c'est simplement une kestion de tradition.
2. concernant l'amour et l'amitié entre eux, c'est une amitié très forte ki dure depuis preske 20 ans donc c'est aussi de l'amour, je ne sais pas trop komen le dire. je vais travailler dessus.

En tout cas, merci pour ces remarkes ça va me faire avancer et merci fulmetal pour ton encouragement ! Very Happy
Dois-je mettre la suite ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Juju_wistily

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 27
Localisation : dans un monde plein de créatures extraordinaire
Date d'inscription : 27/07/2006

MessageSujet: Re: Début d'un roman...   Sam 2 Sep 2006 - 16:47

je te conseil de continuer !!! c'est assez sympa ton histoire. Il ya quelques petite chose pas très clairs mais ca tu verra plus tard!!
j'attend t'a suite impatiemment !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début d'un roman...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Début d'un roman...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Collection] Le roman du charme / Guy Le Prat éditeur /Paris
» [Collection] Roman de Cape et d'Epée (Tallandier)
» [Pennac, Daniel] Comme un roman
» [En ligne!] Histoire du roman feuilleton
» [thème]Le roman de Western hors collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Idées et créations de livres :: L'Atelier d'écriture :: Les brouillons-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit