Idées et créations de livres


 
AccueilRechercherGroupesMembresFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ebauche de texte

Aller en bas 
AuteurMessage
cécé



Nombre de messages : 11
Age : 31
Localisation : 02(Aisne) et 80(Somme pour les études)
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Ebauche de texte   Dim 18 Nov 2007 - 13:54

Bonjour!!!
J'ai commencé cette histoire il y a plusieurs mois et j'aimerais avoir des avis si possible...je poste juste le début,ce n'est qu'une ébauche et j'aimerais savoir si il y a des choses à retoucher,à modifier.Pour l'instant,je ne poste que le début,si ça vous plait,je pourrais mettre la suite.C'est seulement pour me faire une idée.J'espère que je n'ai pas fait de bêtise,comme poster au mauvais endroit Embarassed .Je viens de débarquer donc,j'ai un peu de mal et je m'en excuse pas avance.



Les portes se fermèrent automatiquement et le train démarra. Lucas regarda les passagers :certains lisaient, travaillaient, dormaient avec leur baladeur sur les oreilles, d’autres discutaient entre eux. Le train était bondé et Lucas était content que personne ne soit venu s’installer à côté de lui, il voulait être tranquille. Il fouilla dans son sac à la recherche de son MP3, il lui fallait absolument sa musique, c’était vitale pour lui. Il mit les écouteurs sur ses oreilles et appuya sur lecture, le dernier album de Muse se mit en route, il adorait ce groupe et le suivait depuis leur début. Une fille entra dans le wagon, elle était chargée d’une énorme valise, bien trop lourde pour elle et d’un sac, mit en bandoulière. Lucas lui jeta un regard bref et regarda par la fenêtre, priant pour qu’elle ne vienne pas à côté de lui. Elle se dirigea dans sa direction et elle tomba en avant, sur sa valise. Quelques personnes pouffèrent, comme personne ne fit le moindre geste pour l’aider, Lucas se leva et l’aida à se relever.
-Ça va ?demanda t-il
La jeune fille remit ses lunettes et lui répondit qu’elle allait bien. Lucas vit alors deux fossettes creuser les joues de la jeune fille lorsqu’elle sourit.
-Merci. Ça m’arrive souvent, je suis très maladroite, répondit-elle en acceptant la main du jeune homme pour se relever. Elle jeta un regard circulaire dans le wagon : Je peux me mettre à côté de vous, il n’y a plus de place ?
Bien que ça ne l’enchantait guère, il n’eût d’autre choix que d’accepter. Il l’aida à mettre sa valise sur l’étagère située au-dessus d’eux, ils s’installèrent et il remit les écouteurs sur ses oreilles. Il crût qu’elle allait lui parler, c’est ce que la plupart des personnes faisaient, surtout quand on les a aidé mais elle sortit un livre de son sac et se plongea dans sa lecture. Ils ne se parlèrent pas pendant près d’une heure, ce qui arrangea le jeune homme, il ne voulait pas parler mais plutôt qu’on le laisse tranquille. Lors d’un arrêt de 20 minutes, beaucoup de passagers descendirent, la jeune fille ne bougea pas, elle était toujours concentrée sur sa lecture.
-Excusez-moi, dit Lucas. Vous ne descendez pas ?On est à Lyon.
Elle parut ne pas l’entendre mais elle releva la tête et lui dit qu’elle ne descendait qu’à Paris, puis elle replongea dans sa lecture. Lucas se leva et descendit du train pour aller fumer une cigarette. Lui aussi se rendait à Paris, ils allaient donc encore faire le trajet ensemble, ils devaient arriver vers 21h35 à la capitale, le trajet allait lui sembler long. Il échangea quelques mots avec le contrôleur et remonta dans le wagon. Il pensait qu’elle avait profité de son absence pour changer de place, mais elle était toujours au même endroit. Il reprit sa place près de la fenêtre. Le train repartit, ils étaient les seuls dans le wagon. Du coin de l’œil, il l’observa. Elle avait un physique normale mais son visage avait un petit quelque chose qui la rendait différente, Lucas chercha le mot, il la trouvait enfantine, avec quelque chose de fantaisiste.
-J’ai quelque chose sur le visage ?demanda t-elle, les yeux toujours fixés sur son livre.
-Pardon ?
-Ça fait 5 bonnes minutes que vous me dévisagez, je me dis que je dois avoir quelque chose sur le nez .
Elle leva la tête et lui adressa un sourire, il remarqua qu’elle avait les yeux bleus marine. Il ne dit rien pendant plusieurs secondes, il était comme hypnotisé par les yeux de la jeune fille, il reprit ses esprits :
-Désolé, je pensais être discret et puis vous sembliez plongée dans votre lecture que j’ai cru que vous ne le remarqueriez pas.
-Raté !dit-elle en riant. Rassurez-vous je ne le prend pas mal, au contraire, je trouve ça plutôt flatteur d’être observée, surtout par un beau garçon.
Lucas éclata de rire.

C’est ainsi que tout a commencé entre elle et moi. Cette jeune femme maladroite mais dotée d’un grand sens de l’humour mais surtout, de magie. Je ne croyais pas à la magie avant de la rencontrer, elle a complètement bouleversé ma vie. Elle m’a emmené dans son monde, m’a montré des choses et bien plus encore, que je croyais trouver seulement dans les livres. Elle m’a fait revivre.


Elle referma son livre et tendit la main :
-Alexa, pour vous servir.
Lucas fût surpris par cette manière peu commune de se présenter, il prit la main qu’elle lui tendait dans la sienne et la serra.
-Lucas.
-C’est un plaisir Lucas.
Il se sentit bizarre. Il n’aimait pas trop parler, il était du genre solitaire mais cette femme l’attirait, cette joie, cette fantaisie qui émanait d’elle le déroutait.
-Je dois vraiment avoir quelque sur la figure, vous recommencez !
-Pardon. C’est juste que…Non, laissez tomber, c’est stupide.
-Allez dites-moi tout !Vous en avez trop dis, promis, je ne me moquerai pas.
-Je…Je ne sais pas, il y a quelque chose qui m’attire chez vous, vous semblez à part, différente.
Elle lui sourit.
-Merci. Et si je vous disais que notre rencontre n’est pas dû au hasard, qu’on m’envoie pour vous.
-Euh…Vous plaisantez, n’est-ce pas ?
Il éclata de rire en voyant son air sérieux.
-Vous plaisantez ?répéta t-il.
-Souvenez-vous, la magie, les fées, les pirates, vous y croyiez quand vous étiez petit.
-Comme tous les enfants.
-Oui mais vous êtes l’un des seuls à avoir vu une fée.
Lucas reçut un choc. Comment savait-elle ça ?Il avait 8 ans quand il avait rencontré…
-Maud, dit Alexa.
Le jeune homme se recula, ses pensées se bousculèrent dans sa tête. Il n’avait parlé de sa rencontre avec cette fée à personne, pas même à son père.
-Maud a été envoyé par votre mère pour vous protéger, continua Alexa. Tout le temps où vous avez cru à la magie, elle a été là. Mais vous avez grandi, des personnes vous ont détourné de cette magie, ils vous ont pris votre innocence et vous avez perdu foi.
-Vous…Comment savez-vous tout ça ?Qui vous a parlé de …
Il bafouillait, ses pensées s’embrouillaient de plus en plus, sa respiration s’accéléra.
-Calmez-vous Lucas, dit-elle d’une voix douce. Je ne suis pas là pour vous faire souffrir, au contraire, je suis là pour vous aider.
-Je…n’ai pas…besoin d’aide, rétorqua t-il avec difficulté.
Le train s’arrêta soudain et les lumières clignotèrent et s’éteignirent. Alexa se leva et regarda dans tous le wagon. Elle jeta un regard vers la porte du compartiment qui s’ouvrit lentement et une ombre se faufila à l’intérieur. Alexa prit Lucas par le bras et lui dit de courir. Le jeune homme hésita mais elle le tira derrière elle, il ne comprenait rien à se qui se passait mais était incapable de réfléchir. Ils traversèrent tous les compartiments en courant, l’ombre toujours sur les talons. Arrivés au bout du train, ils s’arrêtèrent. Lucas demanda pourquoi ils couraient et qui ils fuyaient.
-Pas le temps d’expliquer, répondit Alexa en ouvrant les portes du train. Il faut partir et le plus vite possible.
Une bourrasque de vent les surprit lorsqu’elle ouvrit les portes et ils virent que le train s’était arrêté au dessus d’un pont. Lucas ouvrit la bouche pour dire qu’il n’allait pas sauter mais Alexa l’attrapa par la chemise et tous les deux firent une chute de plusieurs mètres avant de tomber à l’eau.



Je n’arrêtais pas de me demander ce qui se passait et pourquoi ça m’arrivait à moi et surtout pourquoi maintenant. Comment savait-elle autant de chose sur moi ?Que voulait-elle ? M’aider ?Mais pourquoi ?Pourtant, à ce moment-là, je n’étais sûr que d’une seule chose :je pouvais faire confiance à Alexa…et j’eus raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malaulau
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1871
Age : 51
Localisation : Ici
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: Ebauche de texte   Dim 18 Nov 2007 - 15:43

C'est pas mal ici comma post.
comme je te l'ai dit je le lirai demain car là je suis à fond bains + repas... il est presque 20 h ici Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Donnacona

avatar

Nombre de messages : 119
Age : 28
Localisation : st pierre du bosguerard ^^ dans le 27 sisi ^^...
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: Ebauche de texte   Dim 18 Nov 2007 - 15:50

Citation :
-J’ai quelque chose sur le visage ?demanda t-elle, les yeux toujours fixés sur son livre
Cela fait penser à Harry potter à l'école des sorciers, quand hermione parle a Ron, de plus cela se passe également dans un train ...tout comme les places dans les compartiments Exclamation Cependant certaine -comme black cerise - te dirons que je suis trop obtus sur les ressemblance inter-roman. Autrement j'aime bien le style et j'adore le fait que tu utilise des fées, des contes de pirat et autres que tu veux faire vivre, cela me fait pensser a un genre de fantaysie peu utiliser comme le labirynte de pan. Au plaisir de te lire. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cécé



Nombre de messages : 11
Age : 31
Localisation : 02(Aisne) et 80(Somme pour les études)
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Ebauche de texte   Lun 19 Nov 2007 - 19:20

J'ai lu tous les Harry Potter et je n'ai même pas percuté!Hou,honte à moi!
*part se cacher*^^Moi aussi je fais des ressemblances inter-romans,donc n'hésite pas à me le dire si je le fais encore!
Merci pour ce petit mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malaulau
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1871
Age : 51
Localisation : Ici
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: Ebauche de texte   Mer 21 Nov 2007 - 7:49

Les portes se fermèrent automatiquement et le train démarra. Lucas regarda les passagers :certains lisaient, travaillaient, dormaient avec leur baladeur sur les oreilles, d’autres discutaient -- entre eux me parait superflu ! entre eux. Le train était bondé et Lucas était content que personne ne soit venu s’installer à côté de lui, il voulait être tranquille. Il fouilla dans son sac à la recherche de son MP3, il lui fallait absolument sa musique, c’était vitale --- vitalpour lui. Il mit les écouteurs sur ses oreilles et appuya sur lecture---"lecture", le dernier album de Muse se mit en route--mettre en route suggère un départ. Je ne suis pas sûre qu'en littérature le terme soit bien choisi mais regarde sur le Net, il adorait ce groupe et le suivait depuis leur début. Une fille entra dans le wagon, elle était chargée d’une énorme valise, bien trop lourde pour elle et d’un sac, mit---mis-- la virgule est mal placée à mon avis en bandoulière. Lucas lui jeta un regard bref et regarda par la fenêtre, priant pour qu’elle ne vienne pas à côté de lui. Elle se dirigea dans sa direction et elle tomba en avant, sur sa valise. Quelques personnes pouffèrent---bof, comme personne ne fit le moindre geste pour l’aider, Lucas se leva et l’aida à se relever.
-Ça va ?demanda t-il---espace sécable absentLa jeune fille remit ses lunettes et lui répondit qu’elle allait bien. Lucas vit alors deux fossettes creuser les joues de la jeune fille lorsqu’elle sourit.
-Merci. Ça m’arrive souvent, je suis très maladroite, répondit-elle en acceptant la main du jeune homme pour se relever---On a eu le temps d'attendre pour voir si quelqu'un l'aidait et elle est encore par terre ! Peu logique ! Un être normalement constitué se serait empréssé de se relever, la situation étant tellement embarassante !. Elle jeta un regard circulaire dans le wagon : Je -- pas de deux points ici plutôt un point peux me mettre à côté de vous, il n’y a plus de place ?
Bien que ça -- bof !ne l’enchantait guère, il n’eût -- le temps me choque un peu et le verbe être encore une fois !d’autre choix que d’accepter. Il l’aida à mettre sa valise sur l’étagère située au-dessus d’eux, ils s’installèrent et il remit les écouteurs sur ses oreilles. Il crût qu’elle allait lui parler, c’est ce que la plupart des personnes faisaient, surtout quand on les a aidé -- La phrase n'est pas correcte ici. mais elle sortit un livre de son sac et se plongea dans sa lecture. Ils ne se parlèrent pas pendant près d’une heure, ce qui arrangea le jeune homme, il ne voulait pas parler mais plutôt qu’on le laisse tranquille. Lors d’un arrêt de 20 -- vingt minutes, beaucoup de passagers descendirent, la jeune fille ne bougea pas, elle était toujours concentrée sur sa lecture.
-Excusez-moi--- Pb de typo il faut un "— ", dit Lucas. Vous ne descendez pas ?On est à Lyon.
Elle parut ne pas l’entendre mais elle --- manque une virgulereleva la tête et lui dit qu’elle ne descendait qu’à Paris, puis elle replongea dans sa lecture. Lucas se leva et descendit du train pour aller fumer une cigarette. Lui aussi se rendait à Paris, ils allaient donc encore faire le trajet ensemble, ils devaient arriver vers 21h35 à la capitale, le trajet allait lui sembler long. Il échangea quelques mots avec le contrôleur et remonta dans le wagon. Il pensait qu’elle avait profité de son absence pour changer de place, mais elle était toujours au même endroit. Il reprit sa place près de la fenêtre. Le train repartit, ils étaient les seuls dans le wagon. Du coin de l’œil, il l’observa. Elle avait un physique normale --- normal -- ceci dit que veux dire un physique normal ? Cela me choque un peu comme expression. Banal ?mais son visage avait un petit quelque chose qui la rendait différente, Lucas chercha le mot, il la trouvait enfantine, avec quelque chose de fantaisiste.
-J’ai --- typo !quelque chose sur le visage ?demanda --- typo !t-elle, les yeux toujours fixés sur son livre.
-Pardon ---typo !?
-Ça fait 5 --- cinqbonnes minutes que vous me dévisagez, je me dis que je dois avoir quelque chose sur le nez .
Elle leva la tête et lui adressa un sourire, il remarqua qu’elle avait les yeux bleus marine. Il ne dit rien pendant plusieurs secondes, il était comme hypnotisé par les yeux de la jeune fille, il reprit ses esprits :
-Désolé, je pensais être discret --- et ben ! quelle réplique ! après être passé pour quelqu'un d'impoli !un je suis désolé aurait été plus adéquat !et puis vous sembliez plongée dans votre lecture que j’ai cru que vous ne le remarqueriez pas.
-Raté !dit-elle en riant. Rassurez-vous je ne ---typo !le prend pas mal, au contraire, je trouve ça plutôt flatteur d’être observée, surtout par un beau garçon. Bah ! La réplique est très bizarre. Dirais-tu cela toi ?Lucas éclata de rire.

C’est ainsi que tout a commencé entre elle et moi. Cette jeune femme maladroite mais dotée d’un grand sens de l’humour mais surtout, de magie. Je ne croyais pas à la magie avant de la rencontrer, elle a complètement bouleversé ma vie. Elle m’a emmené dans son monde, m’a montré des choses et bien plus encore, que je croyais trouver seulement dans les livres. Elle m’a fait revivre.
Je trouve ce dernier paragraphe un peu bizarre. On pourrait très bien s'en passer !


Elle referma son livre et tendit la main :
-Alexa, pour vous servir.
Lucas fût surpris par cette manière peu commune de se présenter, il prit la main qu’elle lui tendait dans -- manqu'une virgule la sienne et la serra.
-Lucas.
-C’est un plaisir Lucas---manqu'une virgule.
Il se sentit bizarre. Il n’aimait pas trop parler, il était du genre solitaire mais cette femme l’attirait, cette joie, cette fantaisie qui émanait d’elle le déroutait.
-Je dois vraiment avoir quelque sur la figure, vous recommencez !
-Pardon. C’est juste que…Non, laissez tomber, c’est stupide.
-Allez dites-moi tout !Vous en avez trop dis, promis, je ne me moquerai pas.
-Je…Je ne sais pas, il y a quelque chose qui m’attire chez vous, vous semblez à part, différente.
Je trouve ce dialogue de plus en plus bizarre, bien trop rapide. On n'y croit pas. Cela fait trop cliché et du coup on ne s'identifie pas. Il faut ménager le suspense à mon avis.
Elle lui sourit.
-Merci. Et si je vous disais que notre rencontre n’est pas dû au hasard, qu’on m’envoie pour vous.
-Euh…Vous plaisantez, n’est-ce pas ?
Il éclata de rire en voyant son air sérieux.
-Vous plaisantez ?répéta t-il.
-Souvenez-vous, la magie, les fées, les pirates, vous y croyiez quand vous étiez petit.
-Comme tous les enfants.
-Oui mais vous êtes l’un des seuls à avoir vu une fée.
Lucas reçut un choc. Comment savait-elle ça ?Il avait 8 ans quand il avait rencontré…
-Maud, dit Alexa.
Le jeune homme se recula, ses pensées se bousculèrent dans sa tête. Il n’avait parlé de sa rencontre avec cette fée à personne, pas même à son père.
-Maud a été envoyé par votre mère pour vous protéger, continua Alexa. Tout le temps où vous avez cru à la magie, elle a été là. Pas beau ! Mais vous avez grandi, des personnes vous ont détourné de cette magie, ils vous ont pris votre innocence et vous avez perdu foi--- la foi.
-Vous…Comment savez-vous tout ça ?Qui vous a parlé de …
Il bafouillait, ses pensées s’embrouillaient de plus en plus, sa respiration s’accéléra.
-Calmez-vous Lucas, dit-elle d’une voix douce. Je ne suis pas là pour vous faire souffrir, au contraire, je suis là pour vous aider.
-Je…n’ai pas…besoin d’aide, rétorqua t-il avec difficulté.
Le train s’arrêta soudain et les lumières clignotèrent et s’éteignirent. Alexa se leva et regarda dans tous le --- tout lewagon. Elle jeta un regard vers la porte du compartiment qui s’ouvrit lentement et une ombre se faufila à l’intérieur. Alexa prit Lucas par le bras et lui dit de courir. Le jeune homme hésita mais elle --- manque'une virgulele tira derrière elle, il ne comprenait rien à se qui se passait mais était -- manqu'une virguleincapable de réfléchir. Ils traversèrent tous les compartiments en courant, l’ombre toujours sur les talons. Arrivés au bout du train, ils s’arrêtèrent. Lucas demanda pourquoi ils couraient et qui ils fuyaient--manqu'une virgule.
-Pas le temps d’expliquer, répondit Alexa en ouvrant les portes du train. Il faut partir et le plus vite possible.
Une bourrasque de vent les surprit lorsqu’elle--manqu'une virgule ouvrit les portes et ils virent que le train s’était arrêté au dessus d’un pont. Lucas ouvrit la bouche pour dire qu’il n’allait pas sauter mais Alexa l’attrapa par la chemise et tous les deux firent une chute de plusieurs mètres avant de tomber à l’eau.



Je n’arrêtais pas de me demander ce qui se passait et pourquoi ça m’arrivait à moi et surtout pourquoi maintenant. Comment savait-elle autant de chose sur moi ?Que voulait-elle ? M’aider ?Mais pourquoi ?Pourtant, à ce moment-là, je n’étais sûr que d’une seule chose :je pouvais faire confiance à Alexa…et j’eus raison.


Sur la forme : beaucoup de répétitions, des problèmes de typo. Cf rubrique conseils. Des outils sont là pour t'aider à éviter ce genre d'erreurs. Des fautes d'orthographe émaillent le texte. Pareil "le bon patron" est là pour t'aider.
Tu utilises trop d'auxiliaires être et avoir au lieu d'utiliser des verbes plus élaborés. C'est un écueil fréquent chez les amateurs (cf Conseils de Karukéra sur les erreurs de jeunesse). Au début, tu commences trop de phrase par "elle", "elle" ce qui casse le rythme. Et puis il y a beaucoup trop de "elle", tu pourrais en enlever beaucoup !

Citation :
Une fille entra dans le wagon, elle était chargée d’une énorme valise, bien trop lourde pour elle et d’un sac, mit en bandoulière. Lucas lui jeta un regard bref et regarda par la fenêtre, priant pour qu’elle ne vienne pas à côté de lui. Elle se dirigea dans sa direction et elle tomba en avant, sur sa valise. Quelques personnes pouffèrent, comme personne ne fit le moindre geste pour l’aider, Lucas se leva et l’aida à se relever.

Ici tu peux enlever un "il" par exemple :
Citation :
Il ne dit rien pendant plusieurs secondes, il était comme hypnotisé par les yeux de la jeune fille, il reprit ses esprits :
Il ne dit rien pendant plusieurs secondes, comme hypnotisé par les yeux de la JF

Bref, il y a du boulot mais rien d'insurmontable. Ce ne sont que des automatismes à prendre. Tu verras rapidement seule, les petits défauts qui bout à bout allourdissent très vite un texte.

Sur le fond : l'histoire est très intéressante, la façon dont la magie surgit nous intrigue.
Donc ce texte mérite de voir le jour.

En espérant t'avoir aidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
malaulau
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1871
Age : 51
Localisation : Ici
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: Ebauche de texte   Mer 21 Nov 2007 - 17:06

Et si tu as des questions, n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cécé



Nombre de messages : 11
Age : 31
Localisation : 02(Aisne) et 80(Somme pour les études)
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: Ebauche de texte   Ven 23 Nov 2007 - 13:39

Merci beaucoup d'y avoir jeté un oeil et de m'aider!Vraiment.J'ai écris ce texte comme ça,pour le plaisir.

Je vais le retravailler et voir ce que cela donne.Mais encore merci d'y avoir prêté attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ebauche de texte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ebauche de texte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» texte word en JPG
» La jeune fille et ses colombes (texte de Masirène, toile de Shérazade)
» activer la saisie prédictive lors de l' écriture d'un texte
» [REQUETE] NOMBCRYPT Logiciel de crytage de données (texte,photo) GRATUIT
» Texte sympas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Idées et créations de livres :: L'Atelier d'écriture :: Les brouillons-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit